• Accueil
  • > Archives pour octobre 2011

Taquinerie

10102011

C’est une fontaine tellement secrète et ombreuse

qu’il t’a fallu la chercher, au coeur de la ville tapageuse.

La tienne, pourtant.

Celle qui te retient dans son réseau vibrant,

qui porte tes pas.

Te voilà.

Les arbres qui me cachent sont plus petits que toi,

Le ciel est moins vaste

La lumière n’a pas ton éclat.

Entre les feuilles elle me taquine

Bien moins que ne le fait ta voix.




à toi plus qu’à moi

8102011

Pour que tu m’entendes
mes mots
parfois s’amenuisent
comme la trace des mouettes sur la plage.

Collier, grelot ivre
pour le raisin de tes mains douces.

Mes mots je les regarde et je les vois lointains.
Ils sont à toi bien plus qu’à moi.
Sur ma vieille douleur ils grimpent comme un lierre.

Ils grimpent sur les murs humides.
Et de ce jeu sanglant tu es seule coupable.

Ils sont en train de fuir de mon repaire obscur.
Et toi tu emplis tout, par toi tout est empli.

C’est eux qui ont peuplé le vide où tu t’installes,
ma tristesse est à eux plus qu’à toi familière.

Ils diront donc ici ce que je veux te dire,
et entends-les comme je veux que tu m’entendes.

Pablo Neruda, Vingt poèmes d’amour et une chanson désespérée. Extrait

Lire la suite… »




Ne pas penser

8102011

« Celui qui a jeté un regard pénétrant sur les choses devine sans peine quelle sagesse il y a dans la superficialité des humains. C’est leur instinct de conservation qui leur apprend à être inconscients, légers et faux. »  

 Friedrich Nietzsche, Par-delà bien et mal.




Se l’aura spira

1102011

Image de prévisualisation YouTube

J’ai un très gros faible pour les contre-ténors. Se l’aura spira est une aria de Girolamo Frescobaldi sur laquelle je travaille avec mon professeur de chant Laurent Bajou*. J’ai trouvé l’interprétation de Franco Fagioli délicieuse. Les autres font ça à un tempo d’enfer, tout ça parce qu’un gugusse a écrit allegro sur la partition, mais cette indication n’est pas de Frescobaldi (1583-1643).

Deuxième pièce: A miei pianti al fine un dì” (1630, Primo Libro d’Arie Musicali)

Enfin, voilà en tout cas un chanteur (argentin) qui mérite d’être davantage connu, c’est fou ça, sur Youtube personne ou quasiment ne l’a écouté.

Pour écouter Franco Fagioli (extraits) : http://www.allmusic.com/album/canzone-e-cantate-w264807/tracks

Se l’aura spira tutta vezzosa, la fresca rosa ridente sta, la siepe ombrosa di bei smeraldi d’estivi caldi timor non ha. Al canto, al canto, ninfe ridenti, Scacciate i venti di crudeltà. A balli, a balli, liete venite, ninfe gradite, fior di beltà. Or, che sì chiaro il vago fonte dall’alto monte al mar sen’ va. Al canto, al canto, ninfe ridenti, Scacciate i venti di crudeltà. Suoi dolci versi spiega l’augello, e l’arboscello fiorito sta. Un volto bello all’ombra accanto sol si dia vanto d’haver pietà. Al canto, al canto, ninfe ridenti, Scacciate i venti di crudeltà.

* Laurent Bajou fait partie de L’Ensemble Paschal de l’Estocart, un ensemble a cappella. Il est aussi chef de choeur.

http://www.myspace.com/ensemblepaschaldelestocart

Page sur Frescobaldi (en italien) : http://www.parodos.it/musica/girolamo_frescobaldi.htm

Bon anniversaire papa si tu me lis!







Bijoux Jolifolie |
Tamellaht-Ahnif de Bouira |
laviedespinoza |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kitten
| Chevauchée Tibétaine
| S p i r i t u a l • B o n &...