L’ange et la femme

16 10 2011

Trois concerts hier soir pour clore cette intense et belle semaine de festival: Alela Diane, Asa, King créole & the coconuts, mais je n’ai pas vu le troisième groupe car j’avais emmené Joséphine, elle était fatiguée et on est rentrées.

Alela Diane: un concert bleu. Voix puissante, magnifique, ballades merveilleuses. Mais, comment dire, je n’ai pas été transportée. C’est un ange qui chante, c’est séraphique, d’une beauté évidente. A savourer, je trouve, allongée seule par terre, dans le noir. Tout au moins chez soi, ou encore, peut-être, dans une toute petite salle de concert vraiment intimiste, genre un caveau. Mais quand même, moi, dans un concert, j’aime qu’il y ait de l’adrénaline, du transport, de l’exultation, du désordre, de l’humanité, quoi.

 Asa a donné tout cela. Ce fut un concert orange. Orange vif! Quel adorable petit bout de femme avec sa robe à froufrous, son gros chignon (sa choriste arborait le même), ses grosses lunettes rigolotes! On aurait dit une petite secrétaire ambiguë, sage et fofolle. Elle a passé son temps à titiller le public, à le haranguer, le taquiner, le tancer de ne pas savoir répéter correctement ceci ou cela, s’adressant aux nancéens dans un mélange d’anglais et de français. Il fallait par exemple répéter son prénom, Asa (à prononcer Asha), d’une manière très douce, « like a wave ». J’ai adoré ce côté égocentrique, regardez-moi admirez-moi applaudissez-moi. Plus fort ! Elle a joué de la trompette, et aussi offert une merveilleuse petite chorégraphie parfumée aux épices nigériennes. De là où j’étais, je ne pouvais voir ses jambes, mais j’entendais les cliquetis de ce qui devaient être les bracelets à ses chevilles. Asa est une jolie petite femme noire, bondissante, gaie, sa voix est chaleureuse, colorée. Elle commence un morceau qui a la suavité d’un standard de jazz, puis tout à coup, surprise, la musique repart dans des sonorités plus funky ou rock. J’ai adoré le bassiste pour son funk, justement. Asa, une chanteuse charismatique, une bête de scène. Une gazelle de scène. Je veux la revoir!

 

http://www.deezer.com/fr/music/asa


Actions

Informations



Une réponse à “L’ange et la femme”

  1. 21 10 2011
    Angèle (09:45:31) :

    Tu donnes très envie d’aller voir Asa ! Merci pour ce bel article :)

Laisser un commentaire




Bijoux Jolifolie |
Tamellaht-Ahnif de Bouira |
laviedespinoza |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kitten
| Chevauchée Tibétaine
| S p i r i t u a l • B o n &...