Taquinerie

10 10 2011

C’est une fontaine tellement secrète et ombreuse

qu’il t’a fallu la chercher, au coeur de la ville tapageuse.

La tienne, pourtant.

Celle qui te retient dans son réseau vibrant,

qui porte tes pas.

Te voilà.

Les arbres qui me cachent sont plus petits que toi,

Le ciel est moins vaste

La lumière n’a pas ton éclat.

Entre les feuilles elle me taquine

Bien moins que ne le fait ta voix.


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Bijoux Jolifolie |
Tamellaht-Ahnif de Bouira |
laviedespinoza |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kitten
| Chevauchée Tibétaine
| S p i r i t u a l • B o n &...