Billy Brouillard

18 06 2009

billybrou1.jpg

Billy Brouillard ,le don de Trouble-vue, par Guillaume Bianco

 A mille lieues de toutes les mièvreries que l’on donne en pâture aux enfants lecteurs, à des années-lumière de la nigauderie sentimentale et moralisatrice, Billy Brouillard est un chef-d’oeuvre d’humour noir, d’ironie macabre et d’intelligence. Les enfants ne sont pas ces petits êtres crédules et imbéciles à qui l’on ne pourrait parler que de féérie, de merveilleux et de rêve. Ils me semblent bien plus attirés par l’inquiétant, le bizarre, le sale, le dérangeant. Billy Brouillard est un petit garçon comme ça, comme tant d’autres il se pose des questions métaphysiques sur le sens de la vie, le problème de la mort, la disparition de l’autre et la sienne propre, bref, pour l’exprimer en termes non enfantins, sur notre finitude. Car Billy a perdu son chat, Tarzan, son meilleur copain. Il aimait bien grimper aux arbres avec lui, lui faire pipi dessus pour rigoler, le jeter dans l’eau pour voir s’il flotterait…Mais Tarzan est mort, et Billy ne comprend pas.

Les histoires de ce livre en forme de grimoire farfelu sont extraordinaires, c’est du Edgar Poe pour enfants ! Du Tim Burton en bande dessinée…Les dessins sont très beaux, délicats et originaux. C’est donc à la fois grand-guignolesque et tendre, émouvant. Regardez le sommaire, qui en dit long, et l’étrange pagination…Entre les histoires, des double pages du journal de cryptozoologie qui sont de jolis fac-similés aux pages jaunies, pleines de poésie, d’invention, ou celles de La Gazette du Bizarre, et des poèmes macabres. On est là de l’autre côté du miroir, mais dans un univers qui n’est pas féérique. On rencontre des lombrics et des mortifères, des colospandres, des serpents visqueux, des fantômes rêveurs, des vampires gentils, des petites filles assassines, toute sortes de créatures peu ragoûtantes! (parmi ces créatures nuisibles, il y a bien entendu les petites soeurs, pouah!) Ce livre est le meilleur bréviaire de la mort, c’est pour moi un chef- d’oeuvre et je pèse mes mots en disant cela,  je lui mets 20 sur 20, et je lui pardonne même, dans un poème, deux grosses fautes de français. Car pour le reste, j’ai oublié de le dire, c’est une langue très précise, élégante et riche! A avoir absolument dans sa bibliothèque et à mettre entre toutes les mains à partir de 9 ans.

Mes gros coups de coeur: la fille aux couteaux (gé-nial !) la page sur les chats et celle sur les graines de petite soeur (« tu es fils unique et tu t’ennuies, tu as besoin d’un souffre-douleur vulnérable et inoffensif, les graines de petite soeur sont faites pour toi… »)

billybrou2.jpg

Je m’appelle Billy Brouillard.
J’aime la solitude et la nuit, la pluie et la mélancolie.
Mais la mort me fait peur.

Pourquoi m’a-t-elle pris Tarzan ?
Pourquoi m’a-t-elle pris mon chat ?
Qui est-elle exactement ?
Où nous emmène-t-elle le moment venu ?

Ce soir, je percerai son secret, ce soir je retrouverai Tarzan …

Je m’appelle Billy Brouillard …
J’ai un super pouvoir, une sorte de don …
Le don de trouble vue …

 

 


Actions

Informations



Une réponse à “Billy Brouillard”

  1. 19 06 2009
    CecileSBlog (18:45:26) :

    Du « Edgar Poe pour enfants ». Je vais le lire, c’est obligé. Merci pour cette découverte !

Laisser un commentaire




Bijoux Jolifolie |
Tamellaht-Ahnif de Bouira |
laviedespinoza |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kitten
| Chevauchée Tibétaine
| S p i r i t u a l • B o n &...